Château Tour Saint Christophe

Le Château Tour Saint Christophe a été acquis par Peter Kwok et sa fille Karen en 2012.
Le Château surplombe donc de magnifiques terrasses plusieurs fois centenaires sur un terroir argilo-calcaire. Conscients de la richesse de cet héritage et afin de le préserver, Peter Kwok a entrepris de restaurer la propriété. L’objectif fut de faire revivre ce vignoble en terrasses avec le « démontage » et la reconstruction de cet appareillage en pierres sèches tel qu’il avait été édifié au XVIII siècle. Environ 1.5km de murs en pierres ont été rénovés en retaillant chaque pierre à la main, ce travail titanesque permis de garder l’aspect originel de ce  lieu-dit unique. 

Les vignes, dont l’âge moyen est de trente ans, sont orientées Sud Sud-Ouest et bénéficient  d’une exposition idéale et de conditions de drainage naturel parfaites. Une partie du secret de la complexité et de la qualité de notre terroir demeure dans cette contexture.

La propriété compte aujourd’hui 20 hectares en appellation Saint Emilion Grand Cru.

Château Tour Saint Christophe se situe sur la commune de Saint-Christophe-des-Bardes à la limite de Saint- Emilion. 
Le vignoble du Château Tour Saint Christophe présente une particularité exceptionnelle à Saint-Emilion, il est en partie planté sur d’étroites terrasses aménagées où la vigne est jardinée en rangs serrés. Ce paysage en cascade se déploie sur le coteau de Cassevert dominant la combe de Saint Laurent.

Le premier plan cadastral de la commune levé en 1831 mentionne une grande parcelle de quelques hectares où se développe ce paysage de terrasses sur le toponyme Blanchon. Ce terme évoque pleinement les terres blanches de cette partie de Saint-Christophe-des-Bardes, commune généralement plus connue pour l’abondance de ses terres rouges. L’appellation terres blanches ou Blanchon atteste en ce lieu d’une présence importante de pierres constitutive du rebord du plateau calcaire. Une même échancrure de ce plateau est observable dans le centre du village de Saint Emilion sur le coteau appelé de Roc Blancan (Roches Blanches) mais où la configuration en terrasses n’est pas aussi caractéristique qu’à Tour Saint Christophe.